Haïti : Une population livrée à elle-même

Publié le par Hala Laamarti

http://msnbcmedia2.msn.com/j/msnbc/Components/Photo_StoryLevel/080409/080409-Haiti-hmed-420p.hmedium.jpg

Ces derniers jours, les médias ne cessent de nous montrer les images d'une Haïti ensevelie sous les décombres. Pour exprimer le chaos et les pillages qui règnent sur ce pays, une expression revient souvent : "une population livrée à elle-même". 

Mais que veut-on dire par cette phrase ? Qu'à l'image de mineurs, qui ont besoin de babysitting, ce peuple ne peut pas survivre sans autorité ? Est-ce qu'on aurait usé des mêmes termes s'il s'agissait d'un pays un peu plus développé et instruit que Haïti ?

Effectivement, depuis le séisme, l'anarchie règne sur l'île. On dirait que le pays est rentré dans une guerre civile, les images rappellent presque le Rwanda. Des troupes se sont regroupées en milice de la faim, et balayent les rues avec des armes blanches à la traque de nourriture. 

Néanmoins, je pense que ce serait passé exactement pareil, n'importe où ailleurs. Dans le roman "l'Aveuglement" de José Saramago, des personnes atteintes d'une épidémie de cécité se retrouvent "livrées à elles-mêmes" dans un hôpital désaffecté, et naturellement, un groupe commence à récupérer par la force tous les ravitaillements. En échange de la nourriture et de soins médicaux, ils exigent des rétributions, d'abord par les biens matériels, puis en échange de services sexuels. C'est le drame pour les autres malades impuissants. Finalement, ils ne pourront s'en sortir qu'à l'aide d'une femme non atteinte par l'épidémie, qui saura les rassembler et les guider vers l'issue de sortie.

Moralité : la faim, la peur et le désarroi peuvent faire surgir le pire d'un être humain. Le peuple haïtien est aveuglé par la catastrophe, et nous sommes restés lucides parce que nous avons été épargnés par la nature. Alors, à l'image de cette femme dans le livre de Saramago, tendons-leur la main, faisons preuve d'humilité et de compassion. Intervenons vite, avant que la situation ne devienne encore plus irrémédiable qu'elle ne l'est maintenant.  

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article